Révéler une nouvelle perception de notre quotidien

Expérimenter le quotidien à travers nos sens permet de révéler des objets qui structurent l’espace et dont nous n’avons plus conscience. Grâce à deux mises en situation expérimentées au cours des séances Cheminer et Regarder nous avons acquis de nouvelles clés de lecture de notre environnement. Ainsi, nous avons exploré des espaces que nous pratiquons quotidiennement. Pour rendre compte de nos études de terrain nous avons choisi de réaliser une bande son qui recueille une discussion présentant notre ressenti vis-à-vis de ces expériences. Cette méthode nous semble plus judicieuse car elle nous permet de focaliser notre attention sur notre perception sensible et non sur des termes scientifiques.

Cheminer

L’exercice consistait à expérimenter un parcours sans l’un de nos sens, la vue. Par groupe de trois, nous avons arpenté la Villeneuve à Grenoble un quartier qui nous est familier. Les parcours étaient «balisés» et limités dans le temps. Chacun d’entre nous avait un rôle bien précis. L’un était le parcourant «en aveugle», c’est-à-dire qu’il effectuait le parcours les yeux bandés. Le deuxième était son guide qui assurait la sécurité et le trajectoire du parcourant. Et le troisième avait le rôle de témoin, il relevait les impressions du parcourant tout en veillant au respect du parcours.

Scomparin Amandine

Plan de situation des différents parcours

Scomparin Amandine

Carte mentale du parcours de C

Observer

Cette séance avait pour but de nous apprendre à regarder notre environnement sous un nouvel angle. Notre travail consistait à observer et analyser des situations du quotidien dans le tram A (Alsace Lorraine – Grand-Place) Grenoble, en mettant en avant les éléments avec lesquels interagissent les usagers. Un vocabulaire spécifique nous a permis de trouver les mots juste pour décrire les situations observées et ainsi les analyser.

Objets actants permanents: Objets qui interfèrent dans l’espace. ExemplesFauteuils du tram, barres d’appui, traitement des sols…

Objets actants conjoncturels: Objets ponctuels / accidentels présents dans l’espace. Exemples: Une valise, un vélo…

Programme actantiel: Scénario d’usage. Exemples: Monter dans le tram, descendre du tram.

Actorialisation: Interaction des usagers avec les objets actants. Exemple: « l’usager s’assied » ou « l’usager choisit une barre d’appui ».

 

Chamond Line, Charbonneau Pauline

Schéma de projets actanciels

 

 

Dans notre quotidien, nous ne sommes pas toujours conscients de notre environnement. Celui-ci comporte de nombreux éléments structurant nos parcours. La mise en situation de nos propres corps nous permet de prendre pleine conscience de ce qui nous entoure. C’est en écoutant nos sens que nous percevons notre quotidien. Le but était de mettre des mots sur des éléments qui font l’espace et qu’on sera amené à dessiner dans notre profession. Il est important de comprendre qu’on peut dessiner des choses d’une façon et qu’elles peuvent être pratiquées d’une tout autre manière.

Pour citer ce billet : Chamond Line – Charbonneau Pauline – Scomparin Amandine, «Révéler une nouvelle perception de notre quotidien», Le Cresson enseigne (Hypothèses.org), Le 22 mai 2017. [En ligne] http://lcv.hypotheses.org/1027

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *