Cartophonies. Représentation et diffusion de la mémoire sonore des lieux. Jeudi 6 février 2014

EH2014

La quatrième journée de la Winter School s’intéresse aux moyens d’expression et outils  de représentation et diffusion des ambiances sonores. Cela touche la question de l’archivage et des conditions de consultation des échantillons sonores collectés par les chercheurs. Comment les conserver, les cataloguer dans l’objectif de leur réutilisation par d’autres ? Comment les diffuser, les restituer en public, dans les bibliothèques, sur les réseaux. Comment les rendre attractifs et utiles aux professionnels  de l’aménagement et aux architectes ? Quels descripteurs, catalogages et documentations associées faut-il prévoir pour  les collections sonores architecturales et urbaines ?  Certains aspects de ces questionnements seront soulevés par Sylvie Laroche qui présentera dans un premier temps différentes soundmap existantes sur Internet , puis exposera dans un second temps la genèse et les objectifs du projet Cartophonies.

Le projet Cartophonies par Sylvie Laroche

Le laboratoire Cresson a développé depuis deux ans Cartophonies. Cet outil cartographique accessible librement sur internet (www.cartophonies.fr) propose d’écouter des fragments sonores géolocalisés, datés, commentés et classés, issus de différentes recherches portant sur la ville et sur l’architecture existantes. Il a pour objectif d’explorer la diversité des expériences auditives comme des productions phoniques ordinaires ou particulières. Il vise à repérer les éléments auditifs importants dans le paysage sensible pouvant aider à la réflexion urbaine et architecturale autant que pour illustrer des dispositifs spatiaux et des pratiques sociales spécifiques. Il contribue ainsi à construire une connaissance des milieux habités, du vécu des espaces et des ambiances contemporaines, celles du passé proche comme celles du futur.

A partir de ces exemples de cartes sonores interactives, il s’agira de repérer des processus de création mais aussi d’explorer les dimensions sonores remarquables d’un lieu. Quels sont les critères pour élaborer une carte interactive ?

Sylvie Laroche, Architecte d’Etat, est actuellement doctorante au CRESSON. Son travail de thèse porte sur l’articulation des commerces dans la ville.  Elle est aussi responsable technique du projet Cartophonies.

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *