Exercices d’écoute

L’écoute permet de repérer et d’identifier des instants de coïncidence spécifique entre soi même et le monde. Cette rencontre fragmentée et lacunaire se réalise en fonction des potentiels de l’instant – lequel est lui même fortement dépendant du dispositif d’écoute – en se concrétisant selon certaines modalités : rythmiques, kinésiques, imaginaires, pulsionnelles. Une des raisons du ravissement sonore – le plus souvent musical mais pas seulement – tient certainement en partie du fait que cette rencontre évidente de la présence échappe au sujet percevant. C’est pourquoi contextes et dispositifs sont essentiels à la capture écoutante.

De fait toute écoute tant soit peu essentielle se fonde sur une méconnaissance radicale qui seule peut assumer au final sa puissance émotionnelle et ses capacités de diffusion, de dispersion et de reconversion dans des modes de connaissance autres que sonores.. Il s’agira d’interroger la présence énigmatique au monde que véhicule le son et d’en dégager les cheminements et frayages en direction de régimes plus explicites et partageables de l’expérience comme ceux de l’évocation et du langage. C’est en ce sens que l’on envisagera le sonore comme une dissipation en attente de forme. Tout en restant au plus prés du terrain. Les écoutes se superposent, s’entrelacent, se contredisent et s’égarent. L’écoute est plurielle. Ou sourde.

  • Patrick Romieu est anthropologue, chercheur associé au CRESSON. Il est également coordonnateur de l’Observatoire sonore aCousson4, basé dans les Alpes de Haute Provence. Il contribue depuis plusieurs décennies au développement d’une pédagogie du sonore en lien étroit avec ses travaux théoriques et ses terrains d’observation. Il défend une pédagogie expérimentale fondée sur l’observation fine des conduites acoustiques réellement actées dans la vie ordinaire articulée et à des concepts ouverts, provisoires, en renouvellement constant.
    Ses travaux portent sur l’anthropologie du geste sonore, la théorie des ambiances, les écritures de l’expérience sensorielle – particulièrement relations anthropologie/poésie – les instants catastrophiques. Il est intervenant dans les universités et les écoles d’architecture et propose de nombreux ateliers en relation avec l’écoute.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.