La source bleue

Nous mettons à l’écoute une séquence des fragments des sons typiques de l’Aïn Zerka La Source Bleue, situé à Tiznit – Maroc. Ce travail a été établi dans le cadre de projet « ZERKA : La source bleue et l’urbanisation des oasis de Méditerranée » ; il a pour objectif de qualifier le projet de réhabilitation de la source bleue faite par l’architecte Salima Naji. L’architecte propose une nouvelle mise en scène de la source d’eau en essayant de rappeler les liens paysagers historiques et de raviver des sons perdus dont le son de l’eau et les chants des oiseaux.

Notre compréhension de cet espace se fait à partir de son ambiance sonore ; approche qui interpelle l’espace public en tant qu’un espace sensoriel et sensible. La question de l’eau dans ce contexte est assez particulière car à lui s’inscrit un mythe qui engage le corps des femmes et sa fertilité. L’eau, placé au centre de notre intérêt, forme une ambiance particulière qui est à la fois urbaine, sensible et sacrée ; l’eau est perçue comme donneur de vie, socle de mémoire, matière esthétique, elle est porteuse d’une identité habitante collective.

En expérimentant les différents dispositifs spatio-sonores qui configurent l’ambiance, cet exercice d’écoute nous aide à comprendre comment cet espace, après sa réhabilitation, offre une nouvelle typologie urbaine.

  • Noha Gamal Saïd est docteur en architecture et urbanisme, maître de conférences à l’école d’architecture d’Ain Shams au Caire, chercheure-enseignante au laboratoire Cresson, l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble. Elle s’intéresse à la dimension sonore des villes dans une approche multisensorielle de l’architecture et de l’urbanisme. Elle traite des problématiques contemporaines telle que la durabilité, la densification de la ville vue de l’angle de l’expérience sensible quotidienne. Elle participe aux plusieurs recherches sur les interfaces : Esquis’Son ! (http://www.esquissons.fr/); les configurations sonores de l’urbanisme oasien : Zerka (http://zerka.hypotheses.org/). Ses recherches portent également sur la question de la mémoire et l’héritage sonore des villes. Elle était membre de l’équipe de recherche sur le patrimoine sonore européen (http://europeanacousticheritage.eu) dans lequel elle est co-fondatrice de l’école d’hiver au Cresson.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.