« Filmer la ville : représentation entre l’image et le son » par Laure Brayer. Mercredi 28 janvier 2015 à 10h15.

EH2015

En tant que représentation articulant les dimensions sonore et visuelle, le film propose au spectateur une compréhension complexe de l’environnement filmé reposant sur un travail de la perception situé entre l’image et le son. À partir de quelques extraits de films nous verrons comment la dimension sonore de la représentation filmique participe, dans sa relation à l’image, à faire percevoir au spectateur l’environnement urbain et ses pratiques. Si, dans le cadre de la réception filmique, le son est toujours second par rapport à l’image, il n’en est pas moins déterminant pour la compréhension du caractère dynamique, métabolique et parfois paradoxal des ambiances urbaines.

Laure Brayer , co-organisatrice de la 3ème édition de l’École d’Hiver, est architecte, docteure en architecture et chercheure associée au CRESSON. Ses recherches portent sur le rôle opératoire du film (comme médium, comme pratique et dans sa réception) dans la compréhension et la conception partagée de l’espace public urbain. Attentives à la manière dont la fabrication de représentations oriente la compréhension de la vie sociale dans les espaces publics urbains, donne à interroger l’ambiance de son environnement quotidien, ou permet de mettre en partage des expériences urbaines singulières, ses orientations de recherche l’amènent à considérer le faire ensemble comme élément participant à la définition et à la constitution d’un commun.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *