« Passages du sensible » par Pascal Amphoux & Nicolas Tixier. Mardi 2 février 2016 à 9h

La notion de passage est remise à l’ordre du jour depuis deux ans par l’IVM, Institut de la Ville en Mouvement, en lançant des concours et des manifestations dans plus d’une dizaine de villes du Monde.  L’hypothèse est la suivante : Les passages du XIXème siècle, chantés par Baudelaire ou Benjamin, ont marqué l’urbanité des villes denses du Monde entier; à l’heure où la ville s’étale se disperse ou se métropolise, que serait-ce que le passage du XXIème siècle ? L’exposé en examinera la dimension sensible, montrera quelques exemples emblématiques, avant d’en questionner directement la dimension sonore.

• Pascal Amphoux est architecte et géographe. Professeur à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes. Activité indépendante de praticien et de consultant sur de nombreux projets architecturaux, urbains et/ou environnementaux (Bureau CONTREPOINT, Projets urbains, Lausanne). Chercheur au Centre de Recherches sur l’Espace Sonore et l’Environnement Urbain (CRESSON, Ecole d’Architecture de Grenoble, UMR CNRS). Membre du conseil scientifique de l’IVM Institut pour la Ville en Mouvement, Paris), expert auprès de diverses institutions suisses, françaises ou européennes.
Auteur de nombreux ouvrages et publications scientifiques portant notamment sur l’environnement sonore et urbain, et de façon plus spécifique, sur les rapports entre la pratique du projet, l’esthétique paysagère et les méthodes des sciences sociales,

• Nicolas Tixier est architecte DPLG et docteur en sciences pour l’ingénieur (2001). Professeur à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble (en Théories et Pratiques de la Conception Architecturale et Urbaine), il enseigne aussi à l’École Supérieure d’Art de l’Agglomération d’Annecy et à l’Institut d’Urbanisme de Grenoble. Chercheur au laboratoire Cresson (UMR CNRS/MCC/ECN Ambiances, Architectures, Urbanités n°1563). Il mène parallèlement une activité de projet au sein du collectif Bazar Urbain (lauréat du palmarès des jeunes urbanistes 2007). De 2003 à 2010, il a été chargé de mission scientifique au Bureau de la recherche architecturale, urbaine et paysagère au Ministère de la Culture et de la Communication. De 2007 à 2009 il a été membre de la cellule scientifique opérationnelle de la consultation internationale « Le grand pari de l’agglomération parisienne ». Depuis 2009, il est président de la Cinémathèque de Grenoble.
Ses travaux actuels portent sur le transect urbain, comme pratique de terrain, technique de représentation et posture de projet.

Présentation du film : Hillbrow, de Nicolas Boone, 2014 – 32’. Traversée d’un quartier de Johannesburg. Il se dessine un labyrinthe de tensions urbaines.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *