« Ecouter ensemble » par Anthony Pecqueux. Vendredi 5 février 2016 à 14h

« Si les travaux sur la musique et le sonore ne manquent pas depuis quelques années, cette communication propose  de revenir sur une question relativement peu explorée en tant que telle, celle de l’écoute collective (en l’occurrence, d’œuvres musicales). En effet, l’accent a surtout porté, en matière de dimension collective liée à la musique, sur le versant de sa production. Du côté des réceptions, si l’ethnographie de l’écoute s’est développée, il y manque encore deux éléments cruciaux à nos yeux. D’une part, il reste à articuler jusqu’au bout ethnographie de l’écoute et observation des collectifs d’écoute : le fait d’être à plusieurs pour écouter n’est pas un à-côté de l’écoute – qu’on tend toujours à se représenter comme la relation entre un seul corps percevant et une source d’émission sonore, alors que ce même corps est par ailleurs inséré dans des activités conversationnelles et plus largement collectives. Les différentes figures de la sociabilité en musique ne font pas qu’un environnement ou un contexte à l’écoute elle-même mais en sont constitutives. D’autre part, étudier l’écoute ne limite pas nécessairement l’analyse à une enquête de « réception » : s’agissant d’activités musicales, tout le monde écoute à un moment ou à un autre, et on peut même établir que l’écoute est l’expérience première en matière de musique, y compris pour les musiciens et les intermédiaires des mondes musicaux. A la jonction de ces deux questionnements, il sera question de chercher à soulever le voile que les mots « collectif » ou « sociable » jettent sur l’activité musicale – et, en particulier, observer la diversité des manières de faire groupe à travers l’écoute musicale, y compris lorsqu’écouter à plusieurs ne donne pas lieu à l’émergence d’un collectif au sens propre du terme. »1

•  Chargé de Recherche au CNRS, CRESSON (UMR AAU 1563 / Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble). Ses recherches portent de manière générale sur une approche écologique, sensible des expériences urbaines. Il a notamment dirigé en 2012 le numéro 90 de la revue Communications, « Les bruits de la ville » et en 2015, avec Olivier Roueff, le numéro 25 de Culture et Musées, « Ecouter de la musique ensemble » ; et récemment publié « John Langshaw Austin, la perception et son ethnographie » dans Ethnographier les sens (Paul-Louis Colon éd., 2013), Paris, Petra, p. 43-70. Il est co-rédacteur en chef de la Revue Ambiances.
Page personnelle : http://www.cresson.archi.fr/EQ/EQanthony.htm »

  1. Issu de l’article : Pecqueux, Anthony; Roueff, Olivier. 2015b. « Ecouter de la musique ensemble. Ethnographies des écoutes musicales collectives ». Revue Culture et Musée, [en ligne]. n° 25, p. 13‑22. Disponible sur : < https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01224237 >  (consulté le 11 décembre 2015). []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *