Module théorique « Sensible et processus de conception »

Le module théorique dont les travaux sont présentés ici souhaite aborder les places et rôles du sensible dans les processus de conception contemporains.

Le module vise un croisement entre la recherche et l’enseignement tant dans son contenu que dans l’équipe pédagogique. Il est structuré autour de la question des approches sensibles de l’espace urbain. Il vise une initiation à la fois à ces questions d’un point de vue théorique et méthodologique, et à la recherche de terrain par le biais d’une enquête.

Ce cours est inscrit à la fois dans le programme du Master 1 de l’ENSAG (tronc commun théorique en option), du DPEA « Design » de l’ENSAG et dans le programme du Master 1 parcours « Design urbain » de l’IUGA. 

En 2021-2022 les étudiant.es ont inscrit leurs réflexions dans le cadre d’une recherche pluriannuelle financée par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) : « PROSECO – Production Sensible des projets urbains Contemporains. De la conception à l’expérience : enjeux environnementaux et politiques du sensible » (https://proseco.hypotheses.org/).

PROSECO a comme objectif d’apporter des éléments de compréhension sur la place du sensible dans les processus de production de l’espace, depuis la formulation d’une volonté d’aménagement jusqu’à l’expérience de ces espaces, leurs usages et appropriations.

Plus précisément, le travail mené par les étudiant.es sur un des terrains d’enquête de la recherche PROSECO (la place Edmond Arnaud à Grenoble) s’inscrit dans l’axe 2 de la recherche en question portant sur la compréhension des expériences sensibles et de leurs effets socio-politiques. Dans quelle mesure l’expérience de ces espaces peut-elle avoir une influence sur les choix quotidiens (comme les déplacements) ou sur les choix de vie (comme les choix résidentiels) ? En quoi ces espaces peuvent-ils favoriser des usages propres à des groupes particuliers ? L’étude des expériences sensibles dévoile-t-elle des exclusions/inclusions de certains publics ? Quelles sont les normes (sociales, politiques, esthétiques, socio-environnementales) à l’œuvre ? Quelles « places » et quelles « parts » aux différents publics ?

Le travail des étudiant.es a été mené par groupes de 2 à 4 personnes. Les groupes ont mené une enquête par entretiens qualitatifs et/ou parcours commentés et/ou baluchons sensoriels sur la base de protocoles préétablis dans le cadre de la recherche PROSECO. Ces éléments d’enquête ont été retranscrits et (pré)analysés. Le résultat de cette analyse partielle a pris la forme d’un billet de blog intégrant des modalités d’expression variées (écriture, images, cartographies…) et des perspectives d’analyse choisies par les groupes d’étudiant.es.

Équipe enseignante 2021-2022 :

Mathilde Girault (Études urbaines, Post-doc CRESSON/UMR AAU – resp.)
Théa Manola (Études urbaines, Architecture, MCF SHSA ENSAG – CRESSON/UMR AAU – resp.)
Christophe Séraudie (Architecture, Chercheur CRESSON/UMR AAU)
Françoise Acquier (Documentaliste, CRESSON/UMR AAU)
Louise-Anne Charles (Apprentie Documentaliste, CRESSON/UMR AAU)
Laure Brayer (Architecture, MCF ATR ENSAG –-CRESSON/UMR AAU)



Citer ce billet
Théa Manola (2022, 22 juillet). Module théorique « Sensible et processus de conception ». Le Cresson enseigne. Consulté le 24 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o541

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search