École d’hiver 2024 – Thématique & inscriptions

Dans le cadre de la Semaine du son, l’équipe CRESSON du laboratoire AAU organise la 12ème édition de sa formation sur les espaces sonores. Cette semaine intensive a pour objectif de sensibiliser à l’écoute et à l’usage du son (prise de son, analyse, montage, diffusion…) comme moyen de connaissance, de représentation et de transformation qualitative des espaces contemporains.

Elle aura lieu
Du 22 au 26 janvier 2024
à l’ENSA Grenoble

Cette édition, organisée par Paul Bai, Sébastien De Pertat & Marc Higgin aura pour thème :

Les ambiances du campus : sonorités et hospitalités


« Faisons un pas de côté. L’inouï n’est pas le spectaculaire […], c’est tout l’inverse : une attention au moindre son, un décentrement de l’écoute, la découverte de musicalités nouvelles. Une belle métaphore de tout travail de composition en somme. »

Juliette Volcler, « Sons inouïs : la vie moderne »

En janvier 2024, la 12e édition de l’école d’hiver du Cresson prend ses quartiers sur le campus de Saint-Martin-d’Hères et propose une exploration des sonorités et hospitalités de cet important territoire de vie étudiante et de recherche.

Qu’en est-il des conditions de vie et de travail sur le campus de l’Université Grenoble-Alpes ? Y vient-on seulement pour étudier ? Quelles sont les ressources qu’il offre ? Quelles activités s’y développent ? Peut-on s’y reposer ? Quelles ambiances imprègnent le quotidien du campus ?

Il est alors question de penser le campus, non pas seulement comme un lieu dédié à l’étude et qui produit des personnes diplômées, mais comme une « infrastructure sociale » faite d’« espaces capables » de favoriser des interactions sociales singulières. Le « domaine universitaire » est appréhendé à la fois depuis son ouverture au monde mais aussi à travers sa qualité d’« enclave inclusive » (Berger & Moritz, 2022) où une vie estudiantine est expérimentée. Enfin, du sol à l’atmosphère, c’est aussi un milieu de vie composé du maillage d’une multitude d’autres vivants. Comme nous le rappellent alors le bio-acousticien Bernie Krause (2012) et la philosophe Vinciane Despret à sa suite (2019), ce qui fait les qualités d’écoute d’un milieu, c’est la possibilité de trouver sa « niche acoustique », de prendre part à une composition spatiale et sonore et de trouver un espace qui respecte un « pacte du silence ».

Prendre en compte la dimension sociale et écologique du campus revient à s’intéresser de près à ses qualités d’hospitalité. Or, comme le rappelle Jean-Paul Thibaud (2017), l’hospitalité procède de gestes ambiants, de relations tissées et de rapports familiers avec les choses qui sont là, et s’éprouve donc par le corps et les sens. « Ainsi, se reposer, c’est-à-dire prendre le temps et trouver l’espace pour se laisser le temps, pour se mettre en sécurité, pour avoir la possibilité d’espérer, de rêver, est une action plus difficile à inscrire dans un espace et sur une temporalité précise. Pourtant ce besoin dépend bien de lieux, existants, inventés ou détouroupénés… » (LALCA, 2021). Il s’agit alors d’explorer ensemble les « coins » et recoins de l’université (Bachelard, 1958).

Enfin, suivant la proposition de Juliette Volcler, nous proposons de tenter ce pas de côté, ce décentrement de l’écoute et par l’écoute, pour porter attention aux musicalités de nos milieux de vie.

Comme chaque année, l’école d’hiver alternera des temps de conférence à l’école d’architecture de Grenoble et des temps d’atelier sur le terrain. Pour l’édition 2024, le Cresson tisse des liens avec Radio Campus Grenoble pour proposer une restitution finale sous forme d’un grand plateau radio collectif le dernier jour.

À vos micros !

Déroulement

Des conférences & ateliers exposeront les concepts et méthodes clés permettant d’introduire la dimension sonore de l’habiter dans ses dimensions architecturales, spatiales, urbaines et sociales.

Les enquêtes se dérouleront sur le site du campus Saint-Martin-D’Hères ou en salle de production à la MaCi (Maison de la Création & de l’Innovation). Les participants seront invités à produire, par petits groupes, des compositions sonores reflétant leur approche personnelle de la thématique & de ces terrains d’enquête. La journée du vendredi sera consacrée à une écoute collective de ces compositions à travers la mise en place d’un plateau-radio grâce au soutien et à la collaboration de Radio Campus.

Calendrier prévisionnel (au 17 novembre 23)

Conditions matérielles

Le laboratoire peut mettre à disposition du matériel d’enregistrement et de mixage sonore. Toutefois, pour plus de souplesse et de commodité, chacun est invité à utiliser ses propres ordinateurs et matériels de représentation. Merci de signaler votre équipement personnel sur la fiche d’inscription.Conditions d’inscription

Cette École d’hiver est ouverte gratuitement aux étudiants, enseignants, chercheurs, architectes, artistes, urbanistes, sociologues, preneurs de sons… & à toute personne s’intéressant au son, via cette

Fiche d’inscription

WS24_Inscription

à envoyer à

            cressonwinterschool@grenoble.archi.fr

 


La date limite de réponse est fixée au 1er janvier 2024.
Les candidats retenus seront informés dans la semaine qui suit.

 



Citer ce billet
juL McOisans (2023, 17 novembre). École d’hiver 2024 – Thématique & inscriptions. Le Cresson enseigne. Consulté le 24 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o544

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. 30/11/2023

    […] Bouldoires Laisser un commentaire Ecole d’hiver de l’équipe AAU-CRESSON … https://ehas.hypotheses.org/6821   Les participants seront invités à produire, par petits groupes, des compositions sonores […]

  2. 10/01/2024

    […] 26 JANVIER À 14H00 – Hospitalités et sonorités | Ecole d’hiver du Cresson & Radio Campus Grenoble | A l’Aquarium […]

  3. 19/02/2024

    […] École d’hiver 2024 – Thématique & inscriptions – Le Cresson enseigne (hypotheses.org)   Vous pouvez désormais en écouter les restitutions ici : Ecole d’hiver – Winterschool 2024 | Équipe CRESSON | Laboratoire AAU (archi.fr)   Méthodologies d’enquête par le sonore, récits de ville et paysage …avec notamment “Les Ondes de l’eau” ( deux ans et demi d’observations et de rencontres, d’allers-retours entre la vallée et les collectifs de recherche et de création, d’où ont émergé des formes d’écritures plurielles invitant à plonger autrement dans l’épaisseur sensible (et notamment sonore) de la Romanche) ou “Les Récits de vi(ll)es pour construire la ville de demain” par le LALCA, laboratoire de recherche et création artistique sur la ville et l’habiter composé d’architectes, de chercheur·es en sciences sociales et d’artistes, et les AML, Archives municipales de Lyon … […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search